Ase Théodros

Bon Restaurant
C’est la ravissante Zoufan qui nous accueille dans son restaurant éthiopien, Ase Théodros, ouvert en novembre 2008 dans le quartier des Gobelins, dans le 5ème arrondissement de Paris.

C’est une première pour nous, nous n’avions jamais goûté les mets de ce pays.

Pendant que nous dégustons un petit cocktail maison, la maîtresse des lieux nous explique qui était Ase Theodros, ce roi éthiopien à l’origine de la réunification de toutes les régions qui constituent maintenant l’état éthiopien.

Ce petit cours d’histoire est passionnant et nous nous laissons bercer par son charmant accent. Zoufan a vraiment l’air fière de son pays et en parle avec beaucoup de nostalgie. Arrivée en France il y a 11 ans, elle a fait ses armes dans la restauration avant d’ouvrir son propre restaurant. Le rêve s’est réalisé. Et elle met un point d’honneur à tout faire elle-même, absolument tout. Les épices viennent tout droit de là-bas, envoyées par sa maman, et bientôt du vin éthiopien sera rajouté à la carte.

Le décor est épuré : statuettes, tapis, tableaux éthiopien, murs blancs. Au fond de la salle, le portrait du roi et le drapeau du pays. Je regrette un peu le plastique tendu sur les jolies nappes brodées mais je comprends plus tard pourquoi.
Eh oui en Ethiopie on mange avec les doigts et nous pauvres petits français ne sommes pas toujours très habiles !
Zoufan nous propose de goûter le Beyayennatou, soit un assortiment de toutes les spécialités afin que nous ayions une vue d’ensemble sur sa cuisine.

Arrive alors un immense plat très garni et superbe à voir. Ca y est, on salive !

Dans ce plat : betteraves, pommes de terre, chou, œuf, poulet, ragoût de bœuf, purée de pois chiche, lentilles, salade. Des galettes de blé légèrement acides accompagnent le plat et vont surtout nous servir de couverts. On se lance.
Il faut découper un petit bout de galette, le plonger avec volupté dans ce qui vous fait le plus envie (pas facile tout a l’air bon !) et hop, dans un geste précis (hum hum…) on porte sa galette fourrée à la bouche.
Je n’avais jamais mangé avec les mains et j’y prends vite goût. La preuve : je tente même sans galette !
Et je vous assure c’est encore meilleur.
Zoufan nous fait aussi goûter le Kifto, soit un tartare de bœuf au fromage et le legga tebse : une grillade d’agneau aux piments verts. La viande fond dans la bouche.

On tente même les sauces, certaines sont très pimentées mais toutes sont adaptées aux palais européens donc pas de mauvaise surprise.

Les mordus de poisson pourront se régaler d’un hassa wot : un poisson sauce épicée servi avec des légumes.

Il faut compter aux alentours de 15 € pour un plat.

Une bière éthiopienne (4,50 €) nous rafraîchit : la Saint-Georges, fabriquée sur place par des brasseurs hollandais. Des vins français sont aussi à l’honneur comme le Beaujolais, ou des vins de Bordeaux, à partir de 12 €.

Les desserts ne sont pas très courants en Ethiopie mais Zoufan propose tout de même un gâteau chocolat coco ou des fruits frais pour les gourmands.
Mais voilà que la maîtresse des lieux sort de sa cuisine, une poêle à la main. La cérémonie du café a commencé !

Les éthiopiens accordent une grande importance à cette cérémonie, moment de partage et de convivialité. D’ailleurs le café vient de leur pays et ils n’en sont pas peu fiers. Après avoir torréfié les grains verts, Zoufan va les moudre et nous propose une dégustation en 3 temps. Tout d’abord une tasse normale, puis une autre avec un peu plus d’eau et enfin une dernière avec plus de café. De l’encens accompagne le service, ça sent bon, on est bien, on a envie de prendre son temps. Et c’est le but recherché ! A la fin de la cérémonie, le charmant mari de Zoufan fait son apparition et nous parle avec amour de l’Ethiopie, il est intarissable sur le sujet et nous donne envie de prendre l’avion pour aller découvrir ces églises creusées dans la roche, ce volcan toujours en activité et ces chutes d’eau à couper le souffle.
Nous avons passé un moment délicieux et promettons de revenir bientôt. Peut-être quand le salon avec tapis et coussins sera installé pour la cérémonie du café ? On leur souhaite en tout cas un grand succès, qui sera mérité.

Restaurants de cuisine Africaine à Paris

cuisine : Africaine

horaires d'ouverture :

  • Ouvert du Lundi au Samedi
    de 19h00 à 00h00

spécialités du restaurant :

  • Beyayennatou
  • Kefto
  • Abich
  • Fruits frais

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Entre 15 et 30 €
  • Menus :
    Soir à 28 et 30€
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
Mini Carte de visite
Ase Théodros
Note de la rédaction : 4
Cuisine Africaine
7, rue Collégiale, Paris, France
Tel : 01-43-37-70-60
Gamme de prix : Entre 15 et 30 € http://www.restoaparis.com/