MEMBRE DE

La Mauvaise Réputation

Bon Restaurant
Panoramique du restaurant La Mauvaise Réputation à Paris Fraîchement ouvert depuis le 15 juillet 2011, « La Mauvaise Réputation » en a plutôt une bonne, et ce n’est point Axel et Olivier qui nous contrediront ! Ces deux grands gaillards fins gourmets et mélomanes avaient un rêve, ou plutôt deux : la musique et la cuisine.

Carrière faite dans la musique, les deux copains se lancent dans l’aventure folle de la restauration. Un joyeux mélange entre installation mélodieuse et assiette bien accordée, voilà vous y êtes : « La Mauvaise Réputation ».

Au cœur de Paris et jouxtée à la bouillonnante rue Montmartre, La Mauvaise Réputation se délecte de sa terrasse ensoleillée. Ce qui ravit les passants curieux et fines bouches venus s’attabler.

Voilà un décor affirmé et chiné, coquet et juste. A l’intérieur les vieilles chaises dépareillées chuchotent avec les bouquets assortis posés sur table. Les lampes articulées façon industrielle mettent Bowie et Blondie, sur pochettess 33 tours, en lumière.

Une sympathique mise en scène, et l’on se sent comme dans la maison de tante Mireille, des souvenirs aux murs aux confortables fauteuils où écouter du Brassens jusqu’à pas d’heure à s’en décrocher une oreille.

Bon et l’assiette alors ? On nous susurre que le jeune chef est franco-israélien, qu'il a vécu au japon et qu’il sait mettre du voyage dans l’assiette. Un nom à retenir : Yonathan Frid.
La carte est surprenante, concise et avenante. Du choix dans la mesure, de l’envie de goûter à des tas de plats dans la démesure. On se dit que si l’assiette est aussi appétissante que ses appellations, nous risquons de nous attarder fort longtemps à la table 70.
Notre estomac balance entre le Saumon en tartare à la japonaise (9€), l’Œuf crémeux et croustillant et sa fricassée de champignons et coulis de persil (11€), ou bien les Tomates en gaspacho, pain frotté à l’ail et jambon de parme (9€). Nous délibérons, ce sera un Saumon en tartare et œuf crémeux.

Deux assiettes à la présentation recherchée et pures de toutes fioritures se posent devant nous. Nous essayons de décomposer la mise en scène, cheveux d’ange frits qui enroulent l’œuf parsemé de fleurs comestibles. Sucrine et beignet tempura qui titillent mon tartare de saumon.

Le tartare de saumon est un appel au voyage, pas surfait, parfaitement assaisonné, il est frais, fondant et follement savoureux. Tout est dans l’équilibre et la justesse. Pour sa part, l’œuf est particulièrement étonnant. Le mélange des textures, à la fois fondant, croustillant, duveteux et des températures (tiède, chaud, froid) laissent niais de volupté. Que dire…quand c’est bien fait, on ne peut guère en dire plus!

On se dit que cette introduction en dit long sur les surprises qui nous attendent.
Plats à déguster : Bar entier rôti, risotto safrané aux petits légumes et jus de volaille à 23€, Veau pavé à la plancha, poêlée de girolles en persillade et jus corsé à 21€, Poulet, balotine au lard, cuisse en piperade au curry de Madras 18€, Bœuf, filet en croûte d’herbes, pommes à la Lyonnaise 25€, Morue rôtie, gnocchi au vert et écrasé de courgettes à l’huile de truffe 18€.

Notre happy few : le bar entier rôti et le veau à la plancha. Le veau présenté est furieusement appétissant, posé ainsi sur la poêlée de girolles, encerclé d’écume.

C’est une révélation pour mon invité qui affecte peu le veau mais qui s’est lancé dans cette aventure grâce à l’entrée fracassante de l’œuf crémeux. Et c’est une réussite, le veau est dévoré, les girolles sont attaquées, le tout est apprécié.

Le bar rôti est comme en apesanteur sur son lit de risotto safrané. Le bar est cuit à sa juste température, le risotto tendre, les saveurs estimées.
La carte des desserts semble plus ordinaire : entre la belle Poire rôtie à la fève de Tonka, interprétation Belle-Hélène (8€), le très fameux mi-cuit au chocolat, caramel au beurre salé glace vanille bourbon de Madagascar (7€), l’américain cheese-cake maison (7€), l’attendu café gourmand (8€) ou la farandole de fromages affinés (9€).
Mais cela ne devrait rien enlever à la force des saveurs et des textures qui nous ont surpris tout au long de cette soirée !

J’opte pour le café gourmand tandis que mon invité se laisse charmer par la belle Hélène.
La poire fait sa coquette sur trois étages, entre boule de glace et croustillant d’amandes pour laisser échapper un cœur coulant au chocolat savoureux.

Le café gourmand copieusement agrémenté de mini financier, macaron, glace fondante et deux autres «surprises du soir» ne sera pas la vitrine étourdissante de la maison. Mais qu’importe, ce n’est pas cette dernière touche sucrée qui me brisera le cœur.
La soirée a été un délicieux moment de sensations, de délectations, de caresses visuelles et de baisers savoureux.

Axel et Olivier ont du souci à se faire, les gourmets et gourmands en harmonie risquent fort de débarquer et faire jouer à guichet fermé la surprenante partition de « La Mauvaise Réputation ». On souhaite aux deux gaillards un bon petit bonhomme de chemin…

Restaurants de cuisine Francaise à Paris

cuisine : Francaise

horaires d'ouverture :

  • Ouvert du Lundi au Samedi
    de 12h30 à 14h30
    et de 19h30 à 22h30
    Fermé Samedi midi, Dimanche soir et Lundi soir
    Brunch le dimanche de 11h30 à 15h30

spécialités du restaurant :

  • Foie gras maison
  • Gambas grillées au tandoori
  • Poulet balotine au lard
  • Filet de boeuf
  • Cheese cake

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Entre 15 et 30 €
  • Menus :
    Midi à 17 et 21€
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
    Ticket Restaurant
    Amex
Mini Carte de visite
La Mauvaise Réputation
Note de la rédaction : 4
Cuisine Francaise
28, rue Léopold Bellan, Paris, France
Tel : 01-42-36-92-44
Gamme de prix : Entre 15 et 30 € http://www.restoaparis.com/