MEMBRE DE
  • CUISINE
  • PRIX
  • LIEU

Le Bamboche

Super Restaurant
FERMETURE DEFINITIVE
Panoramique du restaurant Le Bamboche à Paris Un duo de chefs mettent tout leur savoir-faire et leurs qualités respectives dans leurs compositions culinaires.

Tous les deux ont une belle culture gastronomique que l'on peut apprécier autant à l'acceuil avec les explications détaillées et passionnées de Serge en salle, que dans les assiettes à la décoration aérienne de Philippe en cuisine.

Une cuisine de tradition, de terroir... agrémentée d'innovations permanentes afin de vous faire découvrir de nouvelles saveurs.

Le restaurant pourrait presque passer inaperçu ou sembler fermé avec son rideau couvrant totalement la vitrine... ce qui créer une belle intimité une fois à l'intérieur.

La salle est divisée en deux espaces de taille modeste mais au charme subtil.

Les murs en couleurs douces à la structure "brute" et le mobilier en bois patiné donne un cachet d'époque à la salle.

L'éclairage tamisé par des lampes basse tension suspendues, des tableaux abstraits et une belle photo en noir et blanc apportent eux une touche résolument contemporaine à l'endroit.

Les chaises habillées d'un tissu couleur bordeaux sont confortables, les tables en bois sombre verni sont bien dréssées... et bien séparée !
Idéal pour un dîner romantique à deux ou un déjeuner d'affaires.
La lecture de la carte annonce une cuisine pleine de fraicheur et d'accords entre les légumes (toujours remarquablement travaillés) et les assaisonnements.

Le chef suit les saisons et propose sans cesse de nouvelles recettes avec le marché du moment. Ce qu'on adore au Bamboche c'est aussi la découverte de nouveaux produits, oubliés ou originaux, qui ne manquent pas d'aiguiser notre curiosité à chaque fois. Mais Serge sait très vite l'assouvir car il maîtrise ses achats parfaitement.

Avant d'attaquer, on nous met en appétit avec un petit milk shake de fenouil à la tomate et à la truffe. C'est bien frais et un petit goût de noisette nous charme agréablement pour la suite.

En entrée je me lance sur la suggestion du jour, la salade aux jeunes pousses d'épinard et au chèvre frais.
Elle était bien assaisonnée et pleine de petites attentions : des quartiers de pamplemousse rose dénudés avec soin, de petits pignons, du pain d'épice en guide de toast au fromage...

La déclinaison autour du foie gras, présente en une même assiette le foie gras en trois façons : mi-cuit maison, poelé et en glace ! Les amateurs apprécieront le travail de qualité du chef.

On peux aussi déguster le millefeuille de tourteau : tagliatelle de courgette, artichaud poivrade, coulis vinaigré mangue et vanille... rien que l'intitulé laisse réveur.

La Gambas juste poêlée à la rhubarbe, aspic de fèves et petits pois, fleur de sureau, bouquet de saumon labelisé, huile d'avocat est tout un programme à elle seule.

L'aspic vert dans le mini-bocal en verre est doux et recouvert de petits pois et fèves entiers et bien fermes et se conclut d'une fine feuille de truffe, belle occasion d'apprécier la texture et le goût particuliers de ce champignon.

Le saumon est vraiment très savoureux, il a beaucoup de caractère avec les oeufs de lump noirs et les graines de sésame qui relèvent les saveurs au final.
Quant à la gambas, la chair est ferme et le coulis de langoustine la met si bien en valeur, un délice en bouche

Le Foie gras, trois pommes et muscovado, sa glace en sandwich de truffe d'été est aussi une réussite. Le foie gras chaud fond sur la langue comme un sorbet, si tous les ingrédients se mélangent, c'est merveilleux.
Le sucre muscovado (ou "mascobado") est un sucre de canne complet qui arrive de l’Ile Maurice.
Pour préparer les papilles à la suite, un sorbet au Macvin du Jura nous est proposé : un sorbet clair, comme du citron et d'un goût doux et bien sucré. On voudrait que ça dure toujours tellement c'est bon.

En plat, on se laisse tenter par le milieu de rumsteack de Salers rôti dans son jus, tranché en cubes.
Accompagné de pommes rattes écrasées à la ciboulette et de petits légumes sculptés... la présentation est superbe et le met est convaincant.

La Roulade Filet de sole à l'émulsion aux canneberges, accompagné d'une purée de patate douce coiffée de fenouil au muscovado et jus d'orange et de cébette mi-cuite...
Un nom à ralonge qui montre à quel point le plat vous présente des saveurs différentes au cours de sa dégustation et le miracle est que tout cela s'accorde avec brio.

On peut se laisser tenter également par les Tronçons d'agneau d'Aveyron miellé d'agrumes et de bergamotes ou le Bar, fenouil caramélisé à l'orange poêlée provençale... qui marient habillement le sucré-salé.

Le Dos de cabillaud rôti, accompagné de carotte fanes à l'hydromel, risotto rouge lentin de chêne, coulis d'oseille, est très épais et juste cuit comme il faut. Les carottes violettes sont bien confites, on croirait croquer de la figue. Le risotto rouge est très particulier : en bouche on ressent du sec au milieu du crémeux et le goût est plutôt moelleux dans l'ensemble. J'aime bien et ça me change des risottos italiens.

Nous tentons aussi la Noix d'Angus, patate douce, haricots verts, ail noir doux confit jus d'épine-vinette.
Cette viande d'argentine sélectionnée pour sa tendresse et saveur est fondante. L'ail, confit dans de l'eau de mer pendant 1 mois, attire notre attention : malgré son apparence de charbon, il est moelleux, sucré et fondant. C'est une bonne surprise.
Les légumes ont gardé toutes leurs saveurs et craquant, ils renforcent même le goût de la purée.
L'épine-vinette acidule agréablement la jus qui accompagne l'ensemble.
En dessert, le Savarin trempé au rhum et sa sauce à l'orange, très traditionnel mais toujours le bienvenu.

L'assortiment de gourmandises au chocolat réuni trois douceurs qui allécheront tous les gourmands : un mini mi-cuit au coeur fondant, un choux de profiterolle arrosée de son coulis tiède au cacao et un "opéra" maison ! Que du chocolat extra noir pour le pur plaisir des amateurs.

On aime beaucoup les desserts à base de fruits, qui remettent la pomme à l'honneur avec la composition de pomme caramel balsamique, parfumé à la cannelle, calvados et orange.
Plus tropical, le vis-à-vis ananas rôti à la vanille crème glacée au poivre de Sechouan... délicieux !

Même la classisime crême brûlée se pare de parfums originaux avec son service en assortiments : rose, pêche de vigne, fraise des bois...

L'authentique tiramisu à la fraise et rose est un pur bonheur.On cherche les fruits tellement le goût est présent mais non, pas de fruits entiers. Le petit goût de fraise perdure et au final, il en faudrait un deuxième pour comprendre ce qu'il nous arrive...

Le Golden chocolat à l'amarena est royal avec ses feuilles d'or. Bien épais, assez compacte mais assez moelleux, il est allégé par les cerises presque juteuses bien intégrées au coeur de la pâte. C'est aussi très fort en chocolat pour les amateurs, et du bon en plus...

Si l'on souhaite finir sur une touche sucrée, le café gourmand est non seulement à la mode, mais offre aussi l'avantage de finir en toute légèreté un repas en remplacement du dessert par exemple...

Servi ici avec une mousse fouetté légère et fraîche et un petit chocolat maison terriblement bon !
Midi et soir, un menu à 26 et 33€ permet de d'aller à la découverte des talents du chef à prix doux. Menu dégustation à 85€.

Très belle sélection de vins avec un carte de plus de 90 références sélectionnées et une mise en avant de champagnes Drapier, qui sont tout bonnement excellents.

Avec une ambiance musicale très jazzy, l'acceuil charmant de Serge, le niveau de cuisine qui place le Bamboche dans de nombreux guides, c'est un lieu a découvrir en toute quiétude...

Restaurants de cuisine Francaise à Paris

cuisine : Francaise

horaires d'ouverture :

  • Ouvert tous les jours
    de 12h00 à 14h30
    et de 19h00 à 23h00
    (Fermé le Dimanche midi)

spécialités du restaurant :

  • Déclinaison autour du foie gras
  • Fondant de veau de nos terroirs
  • Dos de cabillaud rôti
  • Millefeuille vanille fraise

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Plus de 60 €
  • Menus :
    Menu à 26 et 33€ en semaine
    Week end à la carte
    Menu dégustation à 85€
  • Moyens de paiement :
    Carte Bleue
    Amex
    JCB