Le Petit Journal Montparnasse

Bon Restaurant
FERMETURE DÉFINITIVE !
Remplacé par le Jazz Café

Montparnasse, sa tour, ses théatres, ses crêperies mais aussi le petit journal montparnasse, à ne pas confondre avec l’émission d’une célèbre chaîne cryptée.
Le début 2013 a amené une nouvelle direction et un vent de nouveauté dans cette vénérable institution ouverte 6 jours sur 7 à partir de 7h du matin.

Nous ne connaissions pas ce principe de diner-concert “jazz”. C’est une découverte agréable à faire entre amateurs éclairés de musique ou curieux. La programmation est éclectique en allant du jazz au blues en passant par la soul.
Le lieu est une brasserie classique avec un long bar longeant une immense salle avec d’accueillants fauteuils de velours rouges.

Le menu dîner concert unique de la soirée à 60€ est composé d’une entrée unique, un plat principal à choisir entre viande et poisson, un dessert chocolaté ou fruité et une boisson au choix (vin, bière ou eau minérale).

Une fois le choix fait, le service est très efficace, de façon à ne pas perturber les artistes en pleine représentation : les plats s’enchainent mais tout en vous laissant le temps de les déguster.
L’entrée de ce soir est un tartare d’espadon et saint-jacques avec sa saladine de légumes et fruits.

Le tartare est frais et j’aime beaucoup le fait que l’espadon et la saint-jacques soient coupés assez grossièrement afin de ressentir les différentes textures de la recette.

Les quartiers d’agrumes et la salade d’herbes fraiches accompagnent agréablement le tartare.
Les plats proposés au menu du diner spectacle sont le médaillon de veau ou le filet de daurade.

L’assiette du médaillon de veau est très belle. Après la vue, c’est l’odorat qui est à la fête avec des odeurs très appétissantes qui s’en échappent.
Le médaillon de veau est très fondant et la cuisson rosé lui va très bien.
Les trompettes, très fraîche, qui accompagnent le plat ne sont pas ramollies par la cuisson. Le gratin dauphinois est succulent avec une crème fraîche très présente.

Le filet de daurade remplie l’assiette creuse avec en dessous légèrement caché un risotto aux légumes et une sauce au beurre blanc. Le plat est généreux.
Le poisson est très bien cuit et surtout sans arête. Le risotto est moelleux et bon. Il s'accorde parfaitement avec la daurade. C’est un joli plat qui mérite d’être découvert.
Nous nous partageons la carte des desserts avec à ma gauche la tarte fine aux figues avec sa glace bulgare et à ma droite le mi-cuit chocolat praliné avec sa crème anglaise.

Le mi-cuit au chocolat entouré de sa crème anglaise flatte l’oeil avec sa jolie pésentation. Un sablé aux amandes planté en son milieu et une christophine posée sur lui complètent le tableau. Le coeur est coulant mais pas assez fondant à mon goût, le chocolat est puissant mais l’ensemble est un peu granuleux.

La tarte fine aux figues arrive tiède avec sa boule de glace qui commence déjà à fondre.
Les figues roties sont posées sur un fond de tarte au parfum d’amande.
J’ai choisi ce dessert pour finir sur une note fraiche mais je l'ai trouvé un peu trop sucré à mon goût.

Le petit journal a su évoluer sans révolutionner.
Ce bar et restaurant la journée sait se transformer la nuit tombée en salle de concert où l’on peut diner à deux ou en groupe avec plaisir.

La programmation musicale se renouvelle tous les mois et elle est à consulter sur le site internet du restaurant.

Nous avons passé une bonne soirée et apprécié la découverte de ce haut lieu musical.

Restaurants de cuisine Francaise à Paris

  • Pas de site internet officiel

cuisine : Francaise

horaires d'ouverture :

  • Ouvert du Lundi au Samedi
    de 7h00 à 2h00

spécialités du restaurant :

  • Tartare de saumon
  • Rognons de veau
  • St-Jacques à la Florentine
  • Pain perdu et glace

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Entre 30 et 60 €
  • Menus :
    Petit déjeuner à 8.50€
    Dîner-concert à 60€
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
    Amex