Le Quinze

Bon Restaurant
FERMETURE DÉFINITIVE !
Panoramique du restaurant Le Quinze à Paris C'est avec un grand plaisir que je me rends ce soir-là rue Roger, une petite rue perpendiculaire à la rue Daguerre connue pour son marché quotidien, dans le 14ème arrondissement de Paris.

Le quartier est vivant et chaleureux, Le Quinze est à son image. C'est Jean-Louis qui a décidé de lancer son restaurant durant l'été 2006, entouré de sa famille.

Sa femme Catherine et son fils Alexis sont en cuisine, lui-même et sa ravissante fille Milena sont au service, secondés par Luther et Georges, deux sympathiques jeunes hommes.

Jean-Louis a voulu un restaurant cosy et néo-traditionnel, soit un mélange de nouveauté et de tradition.

La cuisine est française avec quelques pointes d'exotisme et d'originalité.

Niveau déco, toute la famille a participé et c'est réussi ! Bougies, lampes, tableaux réalisés par Milena, plein de petites guirlandes, les tables sont bien dressées, c'est raffiné et élégant et les lumières tamisées le soir font que l'on se sent comme à la maison.

Quelques guitares accrochées au mur dans le coin "live" attendent les musiciens chaque mercredi et jeudi soir pour le piano-bar.
Ce soir-là, nous avons applaudi un pianiste autralien accompagné d'une chanteuse de jazz, tous deux de grand talent. Et quelle bonne idée ces fauteuils de cinéma pour être au plus près des musiciens !

Luther, spécialisé en cocktails, nous conseille le mojito, un de ses succès, quant à moi c'est un cocktail surprise.
En effet, le garçon manie bien le shaker, le mojito est un des meilleurs jamais goûtés et mon cocktail à base de gin et gingembre est étonnant : frais, doux et pas trop sucré.
Jean-Louis ne lésine pas sur la qualité, tous les alcools sont des premiums, et les ingrédients tous choisis dans le haut de la gamme.
Nous étudions la carte. Il faut compter 6,50€ (4,50€ à midi) pour les entrées, 15.50€ (10€ à midi) pour les plats et 6,50€ (4.50€ à midi) pour les desserts.
Les prix sont vraiment à la portée de toutes les bourses.

Je choisis en entrée le gaspacho maison au basilic (d'ailleurs ici, tout est maison) et mon accompagnatrice ce soir-là prend les rouleaux de specks au chèvre frais.

Mon gaspacho arrive, il a une jolie couleur orange (due aux poivrons) et semble bien velouté. Nul besoin de rajouter quoique ce soit (poivre ou sel), je me régale.

L'assiette en face de moi est bien garnie : 8 rouleaux de specks attendent d'être dévorés, le chèvre est doux et fond dans la bouche et la salade de roquette et laitue qui l'accompagne est bien assaisonnée.

Etaient aussi à la carte ce soir là : un carpaccio de boeuf, une assiette nordique ou encore du foie gras de canard au confit d'oignons.
Le service est rapide et enjoué, on sent la bonne entente dans l'équipe.
Le plat phare de la maison est sans conteste le hamburger, recommandé par des américains venus le découvrir, c'est dire !

Mon amie le commande donc, pendant que je choisis un plat végétarien (ils ont pensé à tout le monde) : un gratin d'aubergines. L'odeur des frites de la table d'à côté nous confirme que les frites sont maison, coupées à la main tous les matins. Les assiettes arrivent. Le hamburger est ouvert, bien garni avec un beau steak, quelques oignons, une rondelle de tomate et du bleu. Nous avons commandé le blue cheeseburger, mais le hamburger simple est aussi à la carte. Les gourmands à côté de nous le mangent à la main, c'est au choix. Et les frites... Ah ! Les frites ! Moelleuses et croustillantes avec un bon goût de pomme de terre et non d'huile.

Mon gratin est servi dans un joli petit plat qui semble sortir du four, ça crépite encore. De la mozzarella fondue recouvre les belles tranches d'aubergines, parfumées à la sauce tomate. Une belle salade accompagne mon plat.
Nous aurions aussi pu goûter le magret de canard, le wok de vermicelles, les côtes d'agneau au grill ou encore le pavé de saumon grillé au chutney de mangue.

Côté vins, nous goûtons un Bourgogne Moulin à Vent, qui se marie très bien à nos 2 plats. Jean-Louis a offert des cours d'oenologie à toute sa famille et au personnel afin que chacun puisse renseigner les clients. Il fait lui-même la carte en fonction de ses coups de coeur du moment et a notamment de très belles bouteilles anciennes. Toutes les régions de France sont équitablement représentées et les prix commencent à 19 €.
En dessert nous commandons la pomme au four à la rhubarbe et le yaourt de brebis aux amandes grillées. Les desserts sont simples, comme à la maison et on apprécie de finir sur une note assez légère. Ma pomme est servie très chaude, garnie de confiture de rhubarbe, et est présentée avec une boule de glace vanille et le yaourt est à l'ancienne, servi dans un joli petit pot.

Pendant tout le service, Jean-Louis, en vrai maître des lieux, fait le tour de toutes les tables et a un petit mot pour chacun.

On se sent vraiment bien chez eux, et on y retournera à coup sûr soit pour un autre dîner, soit le dimanche à 18h pour l'apéro-concert.
On aimerait découvrir plus souvent ce genre de petites pépites !

Restaurants de cuisine Francaise à Paris

  • Pas de site internet officiel

cuisine : Francaise

horaires d'ouverture :

  • Ouvert tous les jours
    de 12h00 à 14h15
    et de 19h00 à 00h00
    (Fermé lundi soir et weekend midi)

spécialités du restaurant :

  • Salade de bleu et noix
  • Tartare à l'italienne
  • Cheeseburger
  • Wok aux crevettes
  • Crumble aux pommes

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Entre 15 et 30 €
  • Menus :
    Midi à 12.50€
    Soir à 19.50€
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
    Ticket Restaurant
    Amex