Wa

FERMETURE DÉFINITIVE !
Remplacé par le restaurant Géorgien DEDA
Wa, un nom simple qui risque bien de devenir la référence tendance du "nihon style" à Paris.
Ce restaurant courait déjà sur tout le "net averti" avec des avis à faire pâlir son dernier sushi.

Plutôt exigeants voire sourcilleux sur la cuisine japonaise, il fallait nous assurait qu'il ne s'agissait pas de la dernière désinformation culinaire du web.

Réponse, non, c'est du bon, du vrai avec ambiance garantie.

Pour y aller, c'est simple, il suffit de viser juste à côté du touristiquement indéboulonable "Pied de cochon" pour débarquer dans l'empire multicolore d'un soleil levant nouveau siècle.

Surtout, il ne faut pas rester en terrasse, le spectacle est dans la salle.
C'est mauve, vert pastel, orange sucré, rose "Hello Kitty", clair et sombre à la fois jusqu'à se perdre dans un foisonnement coloré que les ressources de la technologie modifient perpétuellement.

Une charmante hôtesse asiatique en costume noir, stricte, au sourire imperturbable et une fiche de réservation sous le bras accueille les convives.

Tout est alors orchestré à la japonaise: la banquette d'attente, le temps de préparer la table, le long comptoire derrière lequel s'affaire une armée de sushimen authentiquement japonais, et les bataillons de serveurs tous asiatiques, à la chevelure noire et sculptée au spray comme il convient.
Si pour eux en revanche la langue japonaise appartient aux idiomes exotiques, tout est en phase avec le dernier magasine people tokyoïco-shanghaïen.

Si l'ambiance est au rendez-vous, restait la maîtrise de l'art culinaire nippon.
La carte design ne perturbe pas le néophyte, encore moins le tatamisé averti.

Le sushis, les sashimis et les makis répondent bien à l'appel.
Le Bentô, sorte de concentré de cuisine japonaise présenté avec art dans deux boites laquées superposées est aussi présent, ce qui est plus suprenant.
Quand les préparations arrivent sur table, le doute n'est alors plus permis.
Wa n'est pas seulement un décor, c'est aussi un véritable restaurant japonais.
Ayant retrouvé parmi les sushimen, une de nos talentueuses connaissances en matière de découpe des produits de la mer, nous n'avions déjà plus beaucoup de doute.
Les plats devant les yeux, l'absence de doute se transformait en véritable jouissance : Thon rouge, Thon gras, Coquilles Saint Jacques, Saumon, Bar, le tout relevé d'un wasabi fraîchement hâché se disposaient en une suite sans fin de plaisirs.

Le Bentô aussi ne ménageait pas ses surprises.
Poissons agréablement cuisinés, condiments préparés avec science, viandes harmonieusement découpées, les parfums et les saveurs du Japon étaient bien respectés avec une pointe d'originalité qui se garde néanmoins de pénétrer dans les terres inconnues de la pure recherche que peut parfois emprunter la plus pure cuisine nippone.

Le sake n'est pas nécessairement de rigueur pour accompagne un repas japonais, quand le vin est à totalement à proscrire de notre avis.
En revanche, la bière n'est pas à dédaigner qui se marie particulièrement bien avec le goût explosif du wasabi.
Une bière asahi à la pression est servie, ce qui est plutôt rare et ce qui est une bonne option.

Enfin, si généralement, les desserts demeurent les parents pauvres des restaurants asiatiques, des japonais comme des autres, Wa ne confirme pas cette règle.
Une dizaine de dessert sont présentés avec des préparations vraiment intéressantes qui renouvellent la tradition pâtissière du Japon tout en gardant les fruits, l'anko, les aromates qui en font sa légende.
A tout moment l'ambiance reste calculée.
Un DJ ajuste remarquablement la musique à la chaleur émotive de la salle dont la température est, elle aussi, remarquablement ajustée grâce au même miracle de la technologie.

Quant à l'addition, il faut compter 60 à 70€ par personne.

A titre indicatif, le Bentô est à 28€,
les plats de sushis et de sashimis tournent autour de 30€,
la bière asahi à la pression est à 6€ et les desserts varient entre 7€ et 10.50€.

Au final, nous restons très positifs sur ce nouveau restaurant.
Les japonais qui dînaient juste à côté de nous exprimaient eux aussi leur contentement et le sourire de Keiko est plus éloquent que notre long discours.

Bref, Wa est un restaurant qui mérite la découverte, Wa qui n'est autre que le nom que les anciens chinois donnaient à cet étrange peuple qui habitaient un archipel en marge de leur empire, probablement un joli clin d'oeil.

Restaurants de cuisine Japonaise à Paris

  • Pas de site internet officiel

cuisine : Japonaise

horaires d'ouverture :

  • Ouvert tous les jours
    de 12h30 à 23h00

spécialités du restaurant :

    Sushis et Sashimi
    Le copieux Bento

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Plus de 60 €
  • Menus :
    Midi à 15€
    Soir à la carte
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
    Amex
    JCB

Les plats classiques