Logo restaurant a paris
  • Accueil
  • Rechercher un restaurant
  • Restaurants Coup de Coeur
  • Groupes
  • La commaunté
  • Services
  • Contact
Forum sur les restaurants

Recherche restaurant pour enterrement vie de garçon

( Feeloux le 05/26/2005 )
Bonjour à tous.
J'organise l'enterrement de vie de garçon de mon meilleur ami, dans 2 semaines.
Que pouvez vous me conseiller comme restaurant à Paris ?
( anonyme le 05/26/2005 )
cela dépend du nombre de personnes
du prix souhaité
dj ou pas dj
repas de l'aperitif au cafe ?
etc.....
( feeloux le 05/26/2005 )
oui de l'apéritif au café, oui... avec ou sans spectacle, avec ou sans boite, suis trés ouvert. Nous sommes 15! Et juste pour un diner pas plus de 30 euros tt compris, et sinon, autours de 50 euros diner / spectacle et boite
( duhain le 05/27/2005 )
Est-ce pour un samedi soir ??? ou un autre jour.

( feeloux le 05/30/2005 )
C'est effectivement pour un samedi soir.. Je pensais faire un cabaret diner/spectacle/boite, comme le Pénitencier ou le Caroussel de Paris... Vous connaissez?
( anonyme le 05/31/2005 )
j'ai fait les 2 il y a un + pour le pénitencier
en ce qui concerne le repas.
le spectacle est bien avec 4 attractions.
demander à être bien placé .
cela dépend souvent du prix des menus.
( feeloux le 05/31/2005 )
Le Pénitencier fait il boite aprés le spectacle? Peux t'on danser? Ca fonctionne comment? Tout le monde est déguisé?
( anonyme le 06/03/2005 )
non il ne fait pas boite , et on ne se déguise pas .
( feeloux le 06/03/2005 )
Vous confirmez que le pénitencier ne permet pas de danser???? j'avais compris le contraire
( anonyme le 06/06/2005 )
il ne fait pas boite , pas de musique et c'est trop petit, je confirme
.
( anonyme le 12/29/2005 )
je ne confirme pas

j'ai été au penitencier et j'ai dancé le mieux c'estd e telephoner
avis sur le caroussel de paris ( hélène le 01/22/2006 )
Quelle horreur ce cabaret , un vrai repère de beaufs !!! je vais demander le remboursement du prix allucinant que cette soirée de merde nous a couté !!!!!
je suis allée y célébrer l'anniversaire de ma maman ce week-end et je peux donc vous livrer mes plus fraîches impressions : je n'avais jamais rien vu d'aussi minable !!!! tout, du début à la fin est fait pour vous pomper du fric au maximum et ce sans la moindre qualité de prestation: la salle est minuscule, on est sérrés comme des sardines sur de grandes tablées, on se croirait à la cantine !!! l'impression cantine se poursuit pendant le repas absolument hors de prix pour ce qu'on mange, surgelé du début à la fin et il faut s'estimer heureux quand les plats sont correctement décongelés !!! la scène ne fait pas plus de 10m carrés les danseurs sortent de la star ac, les humouristes sont lourds, vulgaires et en manque d'inspiration : ils se foutent des premiers rangs du début à la fin pour tenter de faire rire ceux du fond. pour le même prix (ahurissant!!!) je vous conseille un restaurant 3 étoiles ou vous aurez un vrai bon dîner tout en évitant les brochettes de beaufs qui rient grassement des bouffons du spectacle. Je vous aurais prévenus !!!
( alex le 04/11/2008 )
Au Bon Aloi Coordonnées principales
5 r Sauval 75001 PARIS
.01 40 26 22 29 http://www.lebonaloi.com/contact/index.htm

Informations
Thématique réussie ( ze lolo le 01/31/2009 )
Accueil d'une tenancière pour le moins vulgaire.
Personnel désagréable.
Odeur infecte de moisi dans la pièce.
Nourriture que l'on ne servirait même pas à un ennemi (non, c'est trop vache...): kir mousseux infect, terrine de poisson qui doit provenir du pire des moins chères chez Ed, baguettes de pain caoutchouteuses et aplaties (qui s'est assis dessus ?), plat principal genre j'ai mis au micro ondes un reste de la veille, fromage (un succédané de brie ?) dont le goût rappelle incroyablement l'odeur de la pièce, dessert qui pourrait rappeler un miroir au fruits rouges pas totalement décongelé (et quand le serveur le fait glisser de l'assiette à cause de la crème anglaise -pouf sur la table- oups on le remet dans l'assiette), café soluble brûlé qui ferait regretter les pires chicorées servies façon café turc et que l'on aurait filtré dans une chaussette grillée (un truc à vous faire reprendre la clope !!), puis improbable champagne genre vin mousseux saveur pomme acide gagné à la kermesse de Traffugneux-les-Guanoisals. Je vous fais grâce des produits mis sur table et appelés vins qui sont, au regard de leur incroyable qualité, normalement destinés à un emballage en plastique que ne renierait pas Gégé le clodo de la Place Clichy. Et l'eau, seul élément rassurant de ce tableau, magnifiques bouteilles de Chantereine elles aussi en plastique et trônant fièrement sur nos...tables.
Vaisselle qui pourrait évoquer la nostalgie des cantines de notre enfance, si elle était plus propre.
Mais, l'essentiel: le spectacle ! 4 artistes pour notre plus grand désespoir !
Le ton est donné avec l'arrivée tonitruante d'un vague ersatz de chansonnier, qui a une perception bien a lui de la tradition du métier, avec une prestation introduite par quelques insultes adressée à notre modeste assemblée, suivies par une ou deux chansons paillardes interprétées sur un fond criard (ah! les enceintes!! arrrrgh!) de musique pré enregistrée et additionnée des 3 accords de guitare bruyamment interprétés. Sans oublier un florilège de blagues sur les blondes, et quelques vannes homophobes ou racistes (arf arf arf)...Je commence à regretter Patrick Sébastien lorsqu'il chante...
Tiens, le personnel engueule certains clients qui n'apprécient que modérément la prestation: salauds de clients, tiens !
Suit un personnage caricaturant extraordinairement bien le beauf marseillais qui imite l'accent pied-noir. Sauf que ce n'était pas une caricature. On a fait un jeu interactif, et interminable, et minable tout court, digne des plus belles soirées de camping. Mais comment ai-je pu oublier mon bob "circuit paul ricard" (collector 1972) ?
Pause relaxante dans ce monde de brutes: un excellent imitateur, qui sauve les meubles et rassure un public déjà trop éprouvé, au bord de la rupture (et comme on ne pouvait même pas prendre le risque de se réfugier dans l'alcool...). Respect et compassion pour cet artiste qui supporte de se produire dans de telles conditions sans craindre de durablement entacher sa réputation et sa santé mentale...Et encore merci à lui de nous avoir agréablement divertis.
Le meilleur pour la fin, la cerise sur le gâteau, un revenant: Olivier Lejeune himself ! Chantre de l'émission La Classe, le seul mec au monde qui rit tout seul de ses propres vannes sans faire rire son public: respect ! Alors il s'est lançé, mais nous n'avons pas dû comprendre son humour, ni pourquoi il sortait des anti-sèches de ses poches pour chercher quel bon mot il allait utiliser pour nous faire rire. Mais, honte à notre public qui n'écoutait pas pieusement, un fond de brouhaha a dérangé le maître, qui nous a soudain copieusement engueulé, traité de public détestable, avant de quitter la scène: surréaliste ! Ajoutant la sentence "nous ne sommes tout de même pas des prostituées" en sortant de la salle. Ce sur quoi il a tout a fait raison, les prostituées ayant la particularité de donner du plaisir contre rémunération...du plaisir, Mr Lejeune !
En conclusion, l'objectif est tenu dans la thématique, car très rapidement, une seule envie nous prend une fois à l'intérieur : trouver un moyen de s'évader !!!




A lire sur le même sujet...
0anonyme15/4/2015
 
Accueil de restaurant à Paris - Rechercher un restaurant - La Sélection - Groupes - Forum restaurants - Liens - Publicité sur notre guide
@ Copyright Restonet SAS - 1999-2017