La Paillotte

Restaurant plutôt bien
Vacances été du restaurant
Ouvertures et Fermetures estivales du restaurant :
Non renseignées

Pas de téléphone
La devanture de ce petit restaurant ne paie pas de mine, il y a même des grilles blanches sur les vitres côté rue et les rideaux blancs ne laissent pas soupçonner l’atmosphère chaleureuse à l’intérieur.

Après deux secondes d’hésitation c’est bien là. J’entre. Un « bonsoir » chaleureux du patron me met tout de suite à l’aise. Antonio (ou « Claude » pour les intimes) m’accueille avec un grand sourire. Tout de suite il me parle de son parcours chez Marc Mitonne, de son pays d’origine, Antonio est de Kinshasa.

C’est alors qu’arrive Charlotte, son amie, camerounaise d’origine, c’est elle qui se colle aux plat africains, pendant qu’Antonio prépare une bonne cuisine française dont il est tombé amoureux.

La salle, à la dizaine de tables, est petite, feutrée. Sur le mur de gauche, c’est une façade de maison avec volets, fausses fenêtres et réverbères. De jolis miroirs aux traverses de bois et des masques africains décorent le reste des murs.
L’établissement a ouvert en janvier, et déjà des habitués prennent leur apéritif au bar. Antonio mitonne avec amour les produits frais, en direct du marché. La carte suit les saisons. D’ailleurs la carte va évoluer très prochainement pour proposer plus de plats africains.

Nous choisissons en entrée une salade « océane » et une « périgourdine ». Ici pas de chichis, c’est simple mais bon. 2 belles assiettes arrivent, c’est assez copieux pour des entrées : salade, saumon, crevettes, avocats dans la mienne.

En face de moi une dizaine de morceaux de magret fumé, œufs, avocats et copeaux de foie gras. La vinaigrette est forte en citron, cela se marie bien avec le saumon.

Des escargots étaient aussi proposés ce soir-là, ainsi qu’une belle assiette de charcuterie.
Pour la suite, nous tentons un plat français : une blanquette de veau maison et un tilapia (poisson) aux légumes. La blanquette est une fois de plus généreuse, 3 beaux morceaux de viande sont nappés de sauce et recouverts de gros champignons. La viande est de très bonne qualité, elle se coupe toute seule. Ce plat est très flatteur pour le palais, on sent qu’Antonio adore les spécialités françaises. Les champignons sont bien cuits : tendres mais encore fermes.

Le tilapia est servi entier, entouré d’une couronne de tomates et de concombre. Evidemment ce n’est pas la chair du bar donc peut-être un peu fade. Les grosses pommes de terre au four qui accompagnent le plat sont croustillantes à l’extérieur, fondantes à l’intérieur.

Antonio propose aussi une daube de bœuf, une souris d’agneau à l’ail confit et aux légumes, une brochette de poulet marinée aux épices douces. Le plat qu’il adore par-dessus tout réaliser : les lasagnes au saumon et aux légumes, nous reviendrons les goûter ! ;-)

Nous accompagnons nos mets d’un Côte du Rhône (15 €). Côté vins, peu de références, 5 en tout avec le Bordeaux, le Muscadet et un Côte de Provence.

En dessert : tarte du jour, figue rôtie, île flottante au pralin, salade de fruits. Antonio ne nous laisse pas choisir, il nous fait la surprise d’un moelleux au chocolat maison. Son gâteau est fondant, encore tiède et recouvert d’un bon nappage fort en cacao.
C’est une belle découverte pour l’équipe de Restoaparis, autant pour la cuisine que pour les 2 patrons adorables, nous avons hâte de revenir goûter la prochaine carte et surtout les plats de Charlotte !

Restaurants de cuisine Africaine à Paris

  • Pas de site internet officiel

cuisine : Africaine

horaires d'ouverture :

  • Ouvert du Lundi au Samedi
    de 11h00 à 02h00

spécialités du restaurant :

  • Salade composée
  • Chèvre mitonnée au four
  • L'ïle flottante

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Entre 15 et 30 €
  • Menus :
    Menu à 15 €
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
    Ticket Restaurant
Mini Carte de visite
La Paillotte
Note de la rédaction : 3
Cuisine Africaine
23, rue Davy, Paris, France
Tel :
Gamme de prix : Entre 15 et 30 € http://www.restoaparis.com/