MEMBRE DE
  • CUISINE
  • PRIX
  • LIEU

Le Queniau

FERMETURE DEFINITIVE
Le jeune Marco est parti pour de nouvelles aventures et viens de céder le Queniau à un couple plein d'entrain. Pas de changement de nom, ni de décor et surtout on retrouve toujours le chef Hervé en cuisine, ceux qui ont aimé ne seront pas décus d'y retourner !
Panoramique du restaurant Le Queniau à Paris C'est une affaire de famille : un père de famille trop porté sur les bons produits du terroir et qui laisse trainer son gamin sur les banquettes de ses multiples restaurants, cela laisse de traces !

C'est ainsi que Marco a suivi la voie familliale avec autant de passion que son cher papa.

A tout juste 20 ans, après avoir réussi avec succès son BEP et Bac professionnel de cuisinier, le voilà à la tête de ce petit restaurant du 15ème qui nous a épaté.

La mayonnaise semble bien prendre car les ingrédients sont de qualité : un passage de Marco dans la cuisine des plus grands (Ducasse, Vigato...), une équipe soudée et douée et le regard plein de l'expérience du patriarche de la famille.

L'histoire du Queniau démarre par "La Chope Pasteur", une brasserie défraîchie à la vieille déco 70's populaire.
Maurice Reze (le père) trouvait le local intéressant et le fait visiter par son fils.
Marco est emballé et est partant pour l'aventure.

Les travaux de déco vont transformer totalement l'endroit.
Les couleurs prennent place de façon vraiment surprenante car elles défient toutes les lois de la décoration classique.
Avec des airs de garderie d'enfant, chaque mur porte sa couleur, ce qui confère à la salle une ambiance très gaie.

Le Queniau se divise en deux grandes parties :
- La partie café/bar avec son long comptoir, ses petites tables accompagnées de fauteuils au style moderne, un grand écran plat au fond...
- La partie restaurant, avec une première salle rectangulaire où trône un buffet central, et une partie "couloir" avec des tables pour deux en banquette.

Il faut bien avouer que tout cela donne une bonne atmosphère à l'endroit : les luminaires orientaux éclairant chaleureusement la salle, les murs habillés de moulures colorées en forme de cadres et les ardoises accrochées ici et là, volontairement décallées...
Côté carte, que de bonnes surprises !

Ici, on n'a pas voulu faire comme tout le monde, donc "Exit" les énièmes têtes de veau, steack-frites, confit de canard, etc... qui s'affichent dans la plupart des restaurants parisiens.

Marco est allé puiser dans les recettes régionales oubliées et malheureusement trop peu représentées.

En entrée, la croûte aux morilles et champignons de Paris ravira les amateurs, la terrine de queue de Boeuf est très originale et à gouter absolument.

Nous avons pu gouter, pour démarrer le repas, l'assiette gourmande (14.90€).
Elle a l'avantage de proposer en une seule assiette les entrées phares : la croûte aux morilles, le foie gras maison (vraiment délicieux), le saumon mariné à l'aneth et surtout le divin Carpaccio de Saint-Jacques à la vinaigrette d'échalotes confites au vin rouge !
Côté plats, le menu propose un bel équilibre en viandes et poissons.

Le filet de bar en écaille et beurre nantais est à découvrir.

Nous saurons que trop vous conseiller l'assiette de la mer à l'armoricaine : composée de plusieures poissons, crevettes, moules et légumes... et sa sauce superbement bonne.

De plus, voir le spectacle de son service à votre table est un vrai plaisir.

Le tartare de boeuf à la minute est lui aussi fait devant vous, en salle... savament dosé selon vos désirs, la viande est aérienne et bien assaisonnée.
Il est même possible de savourer un tartare préparé au Whisky ou au Cognac sur simple demande !
La blanquette de veau à l'ancienne, le filet de canard à la périgourdine, le confit de canard maison, autant de plats de grand-mère qui nous ont trop manqué, on les retrouve avec joie à la table du Queniau.
Avec un tel palmarès, les desserts ne pouvaient pas décevoir...

Le chef propose alors des "bombes" pour finir le repas en beauté.

Tout d'abord le VRAI baba au rhum fait à l'ancienne, avec sa forme en bouchon et ses raisins... et un sirop a racler le fond du ramequin.

Grosse surprise, le gratin de fruits frais de saison, un sabayon recouvert de fruits "non gratinés", qui gardent aussi toute leur saveur et surtout leurs couleurs !

La tarte paysanne au calvados flambée vous permettra de revoir Marco oeuvrer en salle, le flambage c'est toujours amusant à regarder !

Pour profiter de toute la palette de desserts du Queniau, le must est de se laisser tenter par le"Délice du Queniau" reunissant en une belle assiette compartimenté 4 desserts différents, une vrai dégustation !
Il est passionnant de discuter avec le Chef et Marco de leurs nouvelles trouvailles, sans tomber dans la tendance "fooding", ce duo de cuisiniers ont des idées à revendre.

On peut les découvrir parmis les suggestions du jour, les "délires" comme ils les appellent, sont assez surprenants et franchements tentants.

De toute façon, nous vous aurons prévenus, si vous commencez à discuter cuisine avec eux, ils vous emmeneront jusqu'au bout de la nuit !
Pour terminer, la carte des vins ne propose que des vins de petits propriétaires, goutés et re-goutés par l'équipe.

Cela ne pouvait que se terminer en coup de coeur total.
Queniau veut dire gamin en patois sarthois, le nom est bien choisi car l'adresse est amusante et frétillante comme un jeune gardon.

Une adresse à suivre de très près dans laquelle nous ne manquerons pas de repasser !

Côté tarif c'est très raisonnable...
A la carte : les entrées vont de 7.40 à 14.90€,
les plats de 11.60 à 22.30€,
les desserts de 5.10 à 14.90€.

Les apéritifs sont à environ 4.10€ dont un superbe porto 20 ans d'age (8.50€).

Belle carte de cocktails de 7 à 11€, dont la spécialité de Marco : un mojito royal au champagne délectable !
Bouteille de vin à partir de 15.10€, le bourgogne et le Brouilly sont gouleyants.
Une sélection de bouteille "grands crus" à prix très abordables sont aussi disponibles (Paullac, Margaux...).

Pour terminer le repas on notera une cave à Whisky extrèmement bien fournie : plus de 30 références ! (Woodford, Genroth pur malt...)
Petite curiosité, la carte des armagnacs aux millésimes impressionants : 1990, 1985, 1979, 1934, 1929 et même 1914 !

Restaurants de cuisine Francaise à Paris

  • Pas de site internet officiel

cuisine : Francaise

horaires d'ouverture :

  • Ouvert du Mardi au Samedi
    de 12h00 à 15h00
    et de 19h00 à 22h30

spécialités du restaurant :

  • L'assiette gourmande
  • Filet de bar en écailles
  • Pavé de boeuf rossini
  • Le VRAI baba au rhum
  • Le gratin de fruits frais
  • Délice du Queniau

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Entre 15 et 30 €
  • Menus :
    A la carte
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Ticket Restaurant

Les plats classiques