Le Tunisiana

Bof
FERMETURE DÉFINITIVE !
Remplacé par "Club Bonaparte"
Panoramique du restaurant Le Tunisiana à Paris Nous avons souvent tendance à mettre dans le même panier toutes les cuisines du Maghreb et ou du Moyen orient. Erreur car, malgré leurs liens géographiques, climatiques et culturels, elles ont leur propre empreinte.

La cuisine tunisienne issue d'une tradition ancestrale est particulièrement mise en avant par sa production d'huile d'olive, agrumes, céréales et dattes. Nous les retrouvons tous d'ailleurs dans tous les repas quotidiens. Sans oublier les épices, piments et herbes aromatiques utilisées aussi en abondance.

Le cadre du Tunisiana est idéal pour partir à la découverte de toutes ces merveilles : une salle très aérée, très claire, un luxueux carrelage façon marbre domine, deux fresques magnifiques en céramique qui nous font voyager vers Carthage, un puit de lumière traverse la verrière en façade du restaurant. On ne s'aperçoit pas de la beauté de ce restaurant juste en passant devant...

Le bar qui nous acceuille est très beau, en bois clair et sculpté. Tout est coordonné et en harmonie.
Alia, la chef en cuisine, est passionnée par son métier, ses yeux pétillent quand elle nous parle de ses recettes. Son époux, à l'accueil et à notre service, a une réelle motivation à faire découvrir cette cuisine authentique à ceux qui ne la connaissent pas et faire le bonheur aussi des nostalgiques, loin de leur pays.

Les produits utilisés sont choisis pour leur grande qualité, les merguez sont faites maison sans gras, sans colorants, l'agneau français a aussi leur préférence pour sa réputation d'être très goûteux et parfumé...
Si vous passez par la case apéro, il sera servi avec de petits amuse-bouches traditionnels, le Kemia comme des petits beignets de poisson moelleux et très parfumé, du thon sauce piquante, carottes, navets, pommes de terre à la sauce d'orange, olives...

Les entrées proposées vous mettront déjà en appétit. La salade de poulpe est colorée : olives vertes, oignons, poivrons, carottes et ce poulpe violacé qui est généreusement présent, fraîcheur incontestable au parfum d'huile d'olive.

La belle Brick au thon m'a ravie par sa garniture que l'on voit même en transparence tellement la feuille est fine : thon, pommes de terre, câpres, persil... recouverts d'un oeuf au plat couché sur toute la longueur.

D'autres Bricks au programme, à la viande ou aux crevettes, la salade tunisienne ou salade méchouia ou la soupe "Diari" du jour (shorba, hlalam ou hsou), entrées de 7 à 12€.
Côté plats, que de choix, pas facile de choisir. Plats de 14 à 32€.

Déjà entre les différents couscous maison : au poisson, Osbene aux paupiettes farcies, la Goulette au boulettes de boeuf farcies, végétarien, au poulet, à l'agneau, royal..... Des grillades comme un filet de boeuf ou l'entrecôte. Les poissons comme la brochette de mérou ou les crevettes royales grillées ou le kefta de merlan.
J'ai tenté le Complet de poisson de la Goulette : un beau bar grillé à la chaire bien blanche (poisson selon arrivage) accompagné de frites maison bien sûr et d'une assiette de petits légumes recouverts d'un oeuf au plat et son jaune coulant que l'on peut associer aux tomates, poivrons, oignons...

Côté tradition, il a des plats hebdomadaires dont la préparation peut être plus longue et qui sont proposés certains jours de la semaine comme la Kamounia : ragoût d'émincé d'agneau, foie d'agneau et sauce au cumin, comme la Gueneria mehchia : artichauts farcis ou comme la Mloukhia : boeuf à la sauce verte et à la poudre de corète qui apporte son petit goût si particulier.

Et puis, il y a les plats quotidiens comme les Ejja, crevettes ou merguez, à base d'oeufs brouillés, sauce tomate, pommes de terre et épices, la Loubia : un ragoût de gîte de boeuf, haricots blancs sauce tomate et épices.
Nous avons dévoré un Mosli allouche, une souris d'agneau au four avec pommes de terre sauce safran. Une viande fondante à la chaire généreuse, les pommes de terre paraissent confites, un vrai délice même si je l'ai trouvé un peu trop doux à mon goût, j'aurais aimé un peu plus d'épices et de relief dans la sauce. Poivrons, herbes et oignons parfument l'ensemble quand même agréablement.
Direction les desserts et les petites patisseries orientales aux amandes et miel... évidemment si on a encore un peu d'appétit car les plats dégustés jusque là nous ont déjà bien calés.
Sinon, solution plus légère avec un Zabayon à l'eau de fleur de géranium et assorti de pistaches croquantes. Petit fond glacé et épais qui donne la touche finale.
Quand Alia est inspirée ou a un petit moment, elle peut préparer un dessert surprise selon son inspiration du jour. A tenter...
D'autres desserts comme la Zriga : doigt de Fatma aux amandes en crème ou la Assida : crème aux pignons de pins noirs ou aux noisettes. Sinon, côté glaces, choix de parfums de chez Mövenpick . Desserts de 6,50 à 9,50€.
N'oublions pas le fameux thé à la menthe qui nous aide à repartir du bon pied et qui nous est servi avec grâce par la maître des lieux...
Pour accompagner notre repas, nous avons découvert un vin rouge tunisien, un Magon 2005. Epais en bouche et très parfumé, il imprègne bien le palais et relève les parfums de chaque plat. Excellent choix.

Un cadre aéré et dépaysant, une cuisine de tradition fine et aux parfums envoûtants. La Place de Clichy toute proche amène un peu d'ambiance en plus du fond musical discret et traditionnel.

La formule Mezziana à 29€ vous permet un repas typique avec 3 entrées, 3 plats et 2 desserts au choix. N'hésitez pas à demander conseil, l'équipe vous racontera la carte avec passion...

Restaurants de cuisine Tunisienne à Paris

cuisine : Tunisienne

horaires d'ouverture :

  • Ouvert tous les jours
    de 12h00 à 15h00
    et de 19h00 à 23h00

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Entre 15 et 30 €
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
    Ticket Restaurant