MEMBRE DE

Maharaja

Bon Restaurant
Panoramique du restaurant Maharaja à Paris Ouvert depuis 2001, le Maharaja (qui signifie « grand roi ») vous accueille dans un décor très chargé du sol au plafond. Un restaurant indien plein de dorures, boiseries partout sur les murs, tentures figurant le Taj Mahal, pas de doute on est en Inde !

Des statuettes d’éléphants, de bouddhas, et une multitude de petites cloches au-dessus du bar viennent parachever la décoration. C’est chargé mais sans tomber dans l’excès.

Les lumières sont tamisées, le restaurant est intime, idéal pour un repas zen.

D’ailleurs ce midi-là c’était complet mais il n’y régnait pas pour autant un brouhaha, comme si les bouddhas qui veillent sur les clients invitaient au calme.

La carte nous a donné beaucoup de soucis, les plats y sont tellement nombreux ! Si vous mangez indien pour la première fois, je conseille de prendre directement un plat, les portions étant plutôt copieuses.

Les entrées, regroupées en 4 « chapitres » vont de 3,40 € à 17 € (pour les gambas) : salades, beignets, soupes, tikkas (plats marinés), faites votre choix !

Nous commandons un mixed pakora (c’est un assortiment : idéal pour goûter plusieurs petites entrées) et une raïta. Ce n’est pas une assiette de gros beignets qui arrive mais des touts petits, comme de la friture. De couleur orange vif, ces petits beignets sont légers et se mangent à la main après les avoir trempé dans plusieurs sauces dont une très relevée : attention aux palais délicats ;-) ! Beignets d’aubergines, d’oignons et de pomme de terre, à vous de deviner sur lequel vous tombez.
La raïta, présentée sur une feuille de salade, est légère : c’est une préparation à base de yaourt, de concombre, de tomates et de carottes. C’est très frais donc nécessaire après la sauce pimentée !

Plusieurs soupes sont proposées à 5,50 €, un colombo (œuf poché et avocat) à 6,50 €, des samosa à la viande à 3,90 € et plusieurs assiettes « tikka » avec au choix poulet, agneau, gambas.
Très grande amatrice de butter chicken, je le laisse avec tristesse de côté, histoire de goûter autre chose, je suis là pour ça ! Ce sera donc pour moi un poulet al kormas à base de crème fraîche, de noix de cajou et de raisins secs et pour mon invitée : des coquilles saint-jacques Jaffari servies sur une plaque chaude.

Si vous appréciez les plats en sauce bien crémeux, prenez ce poulet al kormas : on distingue à peine les morceaux de poulet tellement il est recouvert de cette bonne préparation onctueuse : ça sent la noix de cajou, le raisin mais aussi plein d’autres saveurs comme le curry et la coriandre. Le poulet est très tendre, nul besoin de couteau et le mélange sauce riz safrané est divin, je n’en laisse pas une miette.

Les coquilles arrivent sur la plaque, ca crépite encore dans le plat. La sauce qui les recouvre est rouge vif, c’est avant tout un régal pour les yeux. Servies avec des poivrons, des oignons, les 6 noix ont encore leur corail, et le mélange poivrons coquilles est harmonieux.
Nous accompagnons nos plats des fameux nans (galettes soufflées) que nous choisissons au fromage, cela remplace notre pain traditionnel. Ils sont servis touts chauds, le fromage est fondu à l’intérieur.

Comme pour les entrées, choisir un plat fut difficile étant donné le nombre de pages. On retrouve à chaque fois les mêmes préparations avec une base différente. Le vindaloo est un peu relevé et servi avec des pommes de terre, le tikka massala est une sauce épicée avec des légumes, le biryani est cuit dans beaucoup d’épices avec du riz, et le al kormas comme mon poulet est une base de crème fraîche. Vous avez choisi votre recette ? Maintenant quelle base : poulet, gambas, coquilles, agneau, bœuf, poissons, ou encore un curry de légumes ?

Plats compris entre 8 € et 10 €, avec quelques exceptions à 13 €.
Pour le dessert (pour tout avouer nous n’avions plus vraiment faim) nous commandons un gulfi à la pistache et un gulab jamun, sans même savoir de quoi il s’agit pour le 2ème, mais comme jusqu’ici nous avons été séduites, nous faisons confiance.

Le gulfi est en fait une glace à base de crème, bien compacte. La consistance est un peu celle d’une orange givrée. On sent bien la crème et la pistache. Et le fameux gulab jamun est en fait un dessert composé de 2 petites boules de farine marinées dans le sucre et le caramel, saupoudrées de noix de coco râpées. Ce dessert est servi tiède et sent délicieusement la cannelle !

Nous sommes en Inde, je décide donc de boire indien : ce sera le grover rouge au fort goût d’olives noires. C’est un vin puissant donc parfait pour accompagner les mille saveurs des plats. La carte des vins propose aussi des références françaises : 8 rouges comme le saint-émilion ou ou le brouilly de 15,50 € à 21 €, 2 rosés et 2 vins blancs comme le chardonnay ou le pouilly fumé à 11,50 € et
14,50 €.
Nous avons passé un très bon déjeuner, le service est rapide et attentionné, vous y serez servis comme de vrais Maharajas.
L’odeur d’encens est un peu forte de prime abord mais l’on s’y fait !

Restaurants de cuisine Indienne à Paris

cuisine : Indienne

horaires d'ouverture :

  • Ouvert tous les jours
    de 11h00 à 14h30
    et de 18h00 à 23h30

spécialités du restaurant :

  • Nans
  • Mixed pakora
  • Poulet al kormas
  • Gulfi à la pistache

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Moins de 15 €
  • Menus :
    Menu Midi à 9.90 € et 12 €
    Menu Soir à 15 € et 20 €
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
    Ticket Restaurant
Mini Carte de visite
Maharaja
Note de la rédaction : 4
Cuisine Indienne
48, rue la Condamine, Paris, France
Tel : 01-43-87-08-22
Gamme de prix : Moins de 15 € http://www.restoaparis.com/