C’est le dernier-né des diners parisiens. On ne les compte plus tant il s’en ouvre depuis quelques mois, mais peu méritent le détour.

Brown and Baker, ce n’est pas la première affaire du patron, déjà bien établi dans la restauration parisienne.
Son envie ? Proposer du bon, du frais, de l’authentique. Pas de surgelés ici on l’aura compris.

Dans un décor très fifties, on choisit sa formule. Sur place ou en take away.

A la carte, du burger bien sûr, conçu avec du bon produit exclusivement.

Les buns traditionnels sont cuits chaque jour par le boulanger de la maison Gosselin, la viande (100 % pur bœuf d’origine française) est sélectionnée par les boucheries Lalauze et tous les légumes sont frais et proviennent directement du maraîcher.

Sans oublier les frites, lavées et découpées chaque jour pour le plaisir des clients.

Lire L'Article

COURT
LONG

Tous les mois, le chef propose son « Spécial » comme ce burger thaï dans lequel le steak est assaisonné avec une marinade miel, soja, gingembre frais, coriandre, sésame et cacahuètes torréfiées ou encore l’espagnol burger avec boeuf, chorizo, oignons confits, tomate, laitue et sauce curry.

Dur dur de faire un choix parmi toutes ces propositions gourmandes : appetizers, burgers, bagels (dont un aux légumes grillés pour les veggie)… Nous optons finalement pour le burger barbecue.

Le burger arrive, dégoulinant de fromage et de sauce. Le bun, tout doré, est incrusté de graines de sésame.
Le steak est juteux et tendre, la sauce bien parfumée et les pickles apportent le croquant, le tout contenu dans un délicieux bun pas bourratif pour un sou.

Les frites, préparées avec des pommes de terre Charlotte, sont presque caramélisées et on apprécie leur petit goût sucré.

Nous tentons une salade également. Rarement réussie, nous commandons la Chicken Caesar avec la vraie sauce aux anchois maison.
Et la voilà cette fameuse salade, superbement présentée.

La garniture est parfaite : oeuf mollet, croûtons croustillants, Grana Padano, tomates confites, filet de poulet bien rôti et sucrine croquante, le tout agrémenté de cette merveilleuse sauce aux anchois.
La “vraie” Caesar Salad parfaitement éxécutée.

Une originalité sur la carte des desserts : le white chocolate pannacotta, rarement présent sur une carte de diner, en tout cas à Paris.
Mais nous lui préférons une apple pie et une part de cheesecake.

La tarte, tiède, est riche en pommes fondantes, une crème glacée à la vanille l’accompagne.

Le cheesecake est bon mais le crust aromatisé aux noisettes le pervertit un peu et l’appareil est très sucré, on ne retrouve pas l’amertume typique du fromage frais.

Un bon diner américain qui gâte ses clients.

Nous saluons la noble démarche de Damien, le patron, qui souhaite proposer du bon et du frais à ses clients.
Ca s’appelle l’amour du métier !

Informations pratiques

B&B Brown & Baker

Menus

TAGS ZONE

D'autres restaurants à Paris
qui vont vous plaire !

Les Nouveaux Restaurants