C’est au cœur du bois de Vincennes que nous avons rendez-vous ce midi-là : au Plateau de Gravelle.

Les belles villas qui bordent le bois donnent l’impression d’avoir quitté Paris depuis longtemps, on croise des cyclistes, c’est calme, presque champêtre, et pourtant on est bien dans le 12eme arrondissement !

C’est un merveilleux endroit de plus de 100 ans que nous découvrons. Pourquoi « Le Plateau ? » eh bien parce que nous sommes sur un plateau, eh oui il y a de l’altitude dans le bois !

La salle du Pavillon de Gravelle est classique avec un je-ne-sais-quoi de vieillot, de traditionnel et quelques touches art-déco.

De grandes tables sont dressées de nappes blanches, serviettes blanches, très belle vaisselle.

L’accueil et le service sont digne d’un très grand restaurant : discret et raffiné.

Après avoir dégusté quelques petits fours servis avec nos kirs royaux, nous découvrons la carte.

Lire L'Article

COURT
LONG

Tarte fine aux rougets, homard croquant au lait de coco, foie gras poêlé terre et mer, saumon fumé maison et parfait de foie gras de canard.

Pas moins de trois déclinaisons de foie gras en entrée ! Moi qui adore ça je savoure mon bonheur et opte donc pour le foie gras frais maison aux figues séchées. Mon invitée commande le tartare de saumon et ses condiments.

Mon foie gras est divin (et je pèse mes mots car j’ai l’habitude d’en commander au restaurant) : ferme, salé comme il faut, parfumé, et marbré avec des figues.

Des petits toasts de pain (pas de pain de mie je précise) arrivent tout chauds sous leur serviette. Même la salade en accompagnement est bien assaisonnée.

Le tartare en face de moi est coupé finement, et une petite quenelle de saumon aux câpres le surplombe.

Entrées de 18€ à 29€.

Je commande ensuite les coquilles saint-jacques pour laisser à mon invitée le plaisir de goûter un tournedos rossini, ce sera la première fois pour elle. Elle me confie adorer le foie gras, je n’ai donc aucun doute à lui conseiller ce plat.

5 noix de saint-jacques sont présentées sur une nage de légumes croquants : asperges et carottes. La cuisson est bonne mais les fines allumettes frites étaient en trop à mon goût.

Le tournedos est tendre, surmonté d’une belle tranche de foie gras. La viande est servie avec de bonnes frites maison bien brunes présentées en fagot et de petits cubes de légumes multicolores.

Plats de 23€ à 35€.

Nous suivons les conseils du sommelier et goûtons un délicieux Pernand-Vergelesse (Bourgogne) 1er cru, 2007, un régal en bouche, qui s’associe aussi bien au foie gras qu’à la viande.

En dessert, nous choisissons parmi : un mille-feuille, des crêpes suzette, un nougat glacé, une crème brûlée…

Ce sera tarte fine aux pommes pour moi, moelleux au chocolat pour mon amie. Bravo pour la présentation !

La tarte a des proportions parfaites : bien ronde, la pâte extrêmement fine, les quartiers de pommes semblent même égaux ! Des « z » de caramel viennent décorer l’assiette pendant que le sommelier s’active à côté de moi pour flamber un très vieil armagnac qu’il viendra verser sur ma tarte.

Après la première bouchée un peu forte en alcool (conseil : attendez deux minutes !), le mélange pommes-tarte-alcool flambé est délicieux.

Je n’entends plus un mot en face de moi, j’imagine donc que le moelleux est à son goût. Bien fondant, il est servi avec une jolie chantilly décorée d’un zeste de coulis de chocolat.
Desserts de 9€ à 12€.

Décor traditionnel, service parfait, nous sommes convaincues. Nous reviendrions bien goûter les mets du chef aux beaux jours près du point d’eau et du petit pont, là où vient d’être installée une pergola sur la terrasse ! Charmant n’est-ce pas ?

Une belle annexe dans le jardin vous accueille pour fêter tout événement, vous profiterez ainsi du charme du lieu et des talents du chef ! N’hésitez pas à consulter leur site internet.

Informations pratiques

Le Plateau de Gravelle

Menus

TAGS ZONE

D'autres restaurants à Paris
qui vont vous plaire !

Les Nouveaux Restaurants