Un ravissant petit bar-resto qui vous plonge dans l'ambiance Montmartroise.

Une cuisine de marché originale et qui fait une belle places aux plantes aromatiques et aux spécialités à base de légumes.

Ambiance musicale et service décontracté font de cet endroit un repaire de convivialité sur la butte.

Dans cette rue calme à deux pas des abesses, le restaurant attire immédiatement l'oeil avec son éclairage chaleureux et sa terrasse qui fait le succès de la maison les jours de beau temps.

Une petite salle de forme carré, un espace bar au fond de la pièce, des banquettes de chaque côté et des verres collés au plafond !

La décoration est simple mais agréable, un mur couvert d'une ettofe aux couleurs créoles élairée par l'arrière, un autre à la couleur jaune soleil avec d'amusantes illustrations accrochées.

Des tables en bois marquées du sigle de la maison, des couverts stylés, de jolis verres à vin aux belles courbes... salières et poivrières, petites bougies...

Pour couronner le tout, une ambiance musicale afro-jazz qui balance vraiment et qui vous plonge en pleine décontraction.

Lire L'Article

COURT
LONG

En entrée, j'ai été immédiatement attiré par le gratin de poireaux au curcuma, servir dans une cassolette blanche toute mimie bien chaude, c'est vraiment une reussite !

Les saveurs sont au rendez-vous, les poireaux sont croquants et fondants à la fois, le jus est crémeux et goûtu, à conseiller !

Les escargots persillés ont aussi beaucoup de succès, le millefeuille de tomates à la faiselle et pistou est aussi un choix tentant.

En plat, d'autres sympathiques surprises nous attendent !

L'entrecôte au camembert fait partie des plats phare de la maison (15€).

Servie sur une large planche en bois, avec un gratin dauphinois au bon fumet de fromage et une salade en accompagnement pleine de frâicheur, on en salive d'avance !

Au dessert, le best seller est sans conteste le mi-cuit au chocolat à l'estragon !
Nous n'avons pas eu la chance de le goûter encore, mais il semble que l'utilisation de l'estragon (et d'autres ingrédients secrets ?) rend ce classique impossible à retirer de la carte.

Les gourmands visiblement en redemande, car le mi-cuit est proposée en deux tailles : petit (5€) ou grand (7€), avis aux amateurs !

Pour accompagner le repas, une carte de vins sélectionnés par la patronne, proposant des bouteilles à partir de 26€.
Bonne idée, ces vins de propriété peuvent être consommés au verre, en pichet ou à la ficelle !

Chaque semaine, un vin est mis en avant à travers le coup de coeur de la maison : un merlot rouge en fût de chêne par exemple proposé à 3€ le verre, et 14€ le pichet de 50cl.

A la carte, on trouve aussi de belles bouteilles comme une première côte de Blaye chateau des tourtes 2004, ou un Bourgogne Guy Rouillot 1997.

Dans le rayon des apéritifs, une carte de cocktails en long drink permet de bien démarrer la soirée (10€).

Spécialité de la patronne, de par ses origines métissées, c'est le planteur évidemment ! (Verre 5€, carafe 50cl 14€ et bouteille 75cl 18€ !)... à ces petits prix là... restez raisonnables tout de même :-)

Informations pratiques

Le Zouave des Abbesses

Menus

Sur le Web

TAGS ZONE

D'autres restaurants à Paris
qui vont vous plaire !

Les Nouveaux Restaurants