MEMBRE DE

Entoto

Bon Restaurant
Marie et Hanna nous accueillent ce soir-là en compagnie d’une bonne partie de leur famille, venue déguster quelques mets éthiopiens.

L’ambiance est d’office très conviviale. Marie nous raconte l’histoire du restaurant. Ouvert en 1984, c’est le plus vieux restaurant éthiopien de Paris.

Il a d’ailleurs connu de nombreux déboires à l’ouverture comme une pétition des habitants du quartier.

Marie enchaîne avec quelques anecdotes sur les idées reçues des Français sur l’Ethiopie, nous raconte la vie culturelle du pays et ses beautés naturelles.

Nous passons à table dans le joli restaurant tout en longueur. Quelques cadres décorent les murs et les petites suspensions tamisent la pièce.
Marie nous demande si nous connaissons la gastronomie éthiopienne, je lui réponds fièrement que c’est une de mes préférées et que j’adore manger à la main.
Nous dégustons en guise d’apéritif une boisson à base de miel et de gesho, l’équivalent de l’hydromel breton.

Afin de pouvoir goûter plusieurs saveurs différentes, nous commandons un assortiment d’entrées pour 2. Je le sais par expérience : mieux vaut avoir de l’appétit dans un restaurant éthiopien ! 5 ramequins sortent des cuisines. Ils contiennent des tripes, une purée de pois chiches, une purée de lentilles au citron, une mousse d’avocat et des « poissons de pois chiches ».
Marie est très soucieuse du bien-être de ses clients et nous précise ce qui est épicé. Aimant un peu moins les tripes que mon invité, je les lui laisse, préférant déguster la mousse d’avocat très aérienne et la purée de lentilles au bon goût de citron. Ce plat pour 2 en entrée était largement suffisant !

Comptez 6 € environ pour les entrées.
Pour la suite, le choix est vite fait : ce sera un beyayenetou ! Soit un grand plat recouvert de galettes éthiopiennes « injera » et d’un assortiment de tous les délices éthiopiens qui existent : œufs, épinards, bœuf cru, fromage, purée de lentilles et de pois chiches, blé concassé, haricots, poulet.

La viande de bœuf émincée est présentée avec 2 laits caillés différents dont un pimenté. Si vous n’avez jamais mangé éthiopien, demandez à Marie de vous expliquer la « gourcha » : c’est la tradition qui veut que l’on se donne la becquée comme une maman nourrit ses enfants. Nous ne dérogeons pas à la règle. Il faut pour cela découper un petit bout de galette, aller piocher les mets proposés et donner la préparation à son hôte, qui attend, bouche ouverte, sa becquée.
C’est assez ludique et les saveurs ressortent bien mieux quand on mange à la main : essayez ! Amis végétariens, vous ne serez pas en reste, Marie a mitonné de bons petits plats spécialement étudiés pour vous.
Plats autour de 15 €.

Le beyayenatou est délicieux, je retiendrai surtout le bœuf cru au beurre qui a un goût très doux et mon ami sera définitivement charmé par les purées de lentilles ou de pois chiches, presque crémeuses.

Nous dégustons avec le plat une bière locale : la Saint-Georges et un verre de vin d’Anjou. Il est très difficile pour les restaurants éthiopiens de faire venir le vin directement du pays mais Marie ne désespère pas d’y arriver !
Comptez de 14 € à 22 € pour les vins français, argentins ou chiliens.
Dans la tradition éthiopienne on mange énormément de fruits, c’est donc naturellement que nous voyons arriver une grande assiette de fruits préparés : melon d’eau, ananas, papaye, mangue, fruit du dragon et kaki.

La papaye est assaisonnée de sucre et de citron, le kaki, très orange ressemble un peu à la mangue et alors belle découverte pour le fruit du dragon ! Imaginez la couleur d’un melon d’eau avec des graines de kiwi et la texture de la banane : voilà le fruit du dragon, très surprenant !
Les Ethiopiens apprécient aussi la pâtisserie (c’est un héritage italien) comme le moelleux au chocolat que nous goûtons ce soir là : très noir, dense, recouvert d’un nappage tout choco brillant, le gâteau finit de nous convaincre !

Desserts aux environs de 6 €.
Voici certainement une adresse qui ne laisse personne indifférent. Ici on sent l’amour du pays, des traditions. L’accueil est souriant, chaleureux et de belles découvertes gustatives sont au programme.

Restaurants de cuisine Africaine à Paris

cuisine : Africaine

horaires d'ouverture :

  • Ouvert du Lundi au Dimanche
    de 12h00 à 15h00
    et de 19h00 à 00h00
    (Fermé dimanche midi et samedi midi)

spécialités du restaurant :

  • Purée de pois chiche
  • Mousse d'avocat
  • Poissons de Pois chiche
  • Gigot sauté avec épices
  • Gateau chocolat maison

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Entre 15 et 30 €
  • Menus :
    Midi à 15€
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
    Ticket Restaurant
Mini Carte de visite
Entoto
Note de la rédaction : 4
Cuisine Africaine
143, rue Léon-Maurice Nordmann, Paris, France
Tel : 01-45-87-08-51
Gamme de prix : Entre 15 et 30 € http://www.restoaparis.com/