L'Atelier de Jacques

Bon Restaurant
Vacances été du restaurant
Ouvertures et Fermetures estivales du restaurant :
Non renseignées

Pas de téléphone
Panoramique du restaurant L'Atelier de Jacques à Paris Cette petite adresse cachée va bientôt faire parler d’elle.
Dans ce coin du 19eme où les rues sont bordées de jolies maisons de ville, les chanceuses étant pourvues d’un petit jardin, se cache l’Atelier de Jacques depuis quelques mois.

Un piano arbore fièrement de belles chandelles, les poutres au plafond apporte de la chaleur, et pour le côté chic : les tables sont élégamment nappées de blanc.

Pour casser ce classicisme, on compte sur le carrelage en damier au sol.

En cuisine, Jacques Liu, est passé par les cuisines des plus grands chefs étoilés avant de se lancer en solo. Son second est italien.

A eux deux ils ont pensé une carte franco-italienne mais attention pas de vulgarisation, les deux hommes travaillent ensemble et essaient de fusionner le meilleur de ces deux gastronomies.
Nous découvrons donc en entrée des courgettes marinées au citron, écailles de parmesan, la terrine maison aux noisettes, le millefeuille d’aubergines à la sorrentina, des antipasti, un Saumon préparé en tartare et mariné et une déclinaison autour du foie gras.

Le directeur me vante les mérites de la terrine que je m’empresse de commander pendant que mon invité opte pour le tartare de saumon.

Tout rond, le tartare est bien frais, de petits bouts de concombre le garnissent, une délicieuse entrée légère même si on aurait aimé sentir un peu plus le wasabi. Son intervention est trop discrète.

La terrine de campagne est parfaite : pleine de saveurs, elle se tient à la découpe et les .
Entrées de 4€ à 16€.
Je suis restée en France pour l’entrée, je m’envole en Italie pour la suite et je commande les pasta du jour : des Fagotini au jambon. Qu’ils sont mignons ces petits fagots, de petites bourses toutes rondes, et bien garnies. Si l’intitulé du plat « au jambon » pouvait paraître simple il n’en est rien.

La sauce est parfumée au safran et se teinte d’une belle couleur jaune/orange, des petits bouts de lardons grillés donnent de la matière et j’apprécie le subtil goût du romarin, déposé en petites touches. Les chefs sont généreux, je dois me faire aider pour venir à bout de mon assiette.

Mon invité enchaîne sur un magret de canard servi avec des fruits et légumes d’hiver. La cuisson a été respectée, il désirait sa viande « entre rosée et à point », le jus à la betterave et au miel est une bonne idée.
L’association du sucré fonctionne toujours avec le canard. Plats de 12€ à 25€.

Le directeur, qui est aussi sommelier, n’aura aucun mal à vous conseiller les vins. Côtes de Gascogne, Riesling, Saumur, Pinot noir, les bouteilles vont de 20€ à 70€. Nous tentons un Graves 2000, Château d’Ardennes, parfait avec la terrine ou le magret.
Les desserts, comme tout le reste d’ailleurs (pas de congélateur ici !), sont faits maison. Crème brûlée à la lavande, tiramisu, marquise au chocolat, blanc-manger au coulis d’agrumes… Comptez de 6€ à 9€ pour les desserts.

Nous tentons un « tout chocolat », moelleux pour moi, marquise en face. Le moelleux au chocolat a été fait minute, son cœur coulant se répand très vite dans l’assiette. Son goût est divin mais il aurait aimé une minute ou 2 de cuisson supplémentaires. J’apprécie que le coulis aux fruits exotiques ne le recouvre pas.

Comme la recette de la marquise fondante au chocolat l’exige, c’est un gâteau sans cuisson, ce qui surprend au départ mon invité, qui trouve son dessert très dense et fort en cacao. Mais quand 4 minutes après je vois l’assiette vide, j’en déduis que cela lui a plu.
Une belle découverte que ce restaurant caché.

La cerise sur le gâteau arrive après le dessert quand le directeur nous annonce l’ouverture prochaine d’une grande terrasse de 30 couverts. Mais où ? Sur le toit ! Ambiance campagne à Paris avec petites loupiotes, énorme parasol et pelouse au sol ! Ouverture aux premiers rayons de soleil.

Les places vont être chères, n’hésitez pas à réserver si vous voulez manger les pieds dans l’herbe.

Restaurants de cuisine Francaise à Paris

cuisine : Francaise

horaires d'ouverture :

  • Ouvert du Mardi au Samedi
    de 12h30 à 14h30
    et de 19h30 à 22h30

spécialités du restaurant :

  • Terrine maison
  • Onglet de boeuf grillé
  • Saltimbocca alla Romana
  • Soufflé glacé à l'orange

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Moins de 15 €
  • Menus :
    Midi à 12€
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
    Ticket Restaurant
Mini Carte de visite
L'Atelier de Jacques
Note de la rédaction : 4
Cuisine Francaise
9, rue du Tunnel, Paris, France
Tel :
Gamme de prix : Moins de 15 € http://www.restoaparis.com/