Tellus

Bof
RESTAURANT FERMÉ
Remplacé par "Le Pastis"
Panoramique du restaurant Tellus à Paris A deux pas de la Place des Victoires, Gaëlle vient enfin de s'installer.

Un joli cadre de bistrot très chic, décor simple et aérée mais d'un goût très raffiné.

Cette jeune demoiselle qui a commencé sa carrière au Quick, a fait son petit bonhomme de chemin en évoluant dans différents restaurants parisiens et a acquis un goût certain pour les produits frais et de qualité, une cuisine faite maison en toute simplicité mais avec la technique des grands et une mise en valeur très appréciable.

Son chef l'aide à ce résultat avec assurance puisque Mr Christophe Sense a déjà fait ses classes au Taillevent, restaurant renommé du 8ème arrondissement où tradition, perfection, qualité et passion sont les mots d'ordre.

Gaëlle a donc un chef de qualité et une imagination débordante pour réussir son défi et vous proposer une soirée détendue et goûteuse dans un cadre moderne et convivial.

La salle au Rdc pour un repas à 2 ou entre amis est tamisée la nuit tombée, de longues bougies blanches sur de beaux bougeoirs lui donnent une ambiance romantique. Un mobilier traditionnel en bois, tables carrés, rectangulaires ou rondes, deux miroirs argentés, un lustre en forme de pieuvre, huit bras attrapant chacun un petit globe en verre opaque, mêmes globes que l'on retrouve sur les murs sur un petit socle argenté mais sans les bras...
Tout est joliment coordonné. Petite touche de chantier avec quelques poutres en acier, version rouillées avec de gros boulons. Le sol est carrelé en damier beige et rouille...

Une petite entrée vous invite à grimper l'étroit escalier en bois craquant sous nos pieds qui vous conduit à une salle aussi très aérée pouvant isoler quelques tables et accueillir un groupe jusqu'à une trentaine de personnes. Jolie et simple déco avec une cheminée en bois et briquette et de jolis canapés en velours clouté bordeaux, très chic.
Et tout cela pour découvrir une cuisine semi-gastro, généreuse et parfumée. Une carte alléchante en tous les cas, que ce soit avant, pendant ou après...

Deux entrées très sympathiques. Oeuf cocotte aux fines herbes et au Foie gras servi bien chaud et crémeux à souhait. J'ai attendu encore une petite minute que le tout ne soit pas trop baveux comme le veut la recette, le jaune par contre coulait généreusement pour pouvoir faire trempette avec le pain. Un délice agrémenté de quelques morceaux de Foie gras travaillé maison, fondant à souhait et qui relevait idéalement le goût du blanc des oeufs. Quelques petites herbes et le tour est joué.

Les Samosas de gambas aux épices et aux légumes sont aussi très réussis. Trois beaux triangles de pâte de brick dorés et fourrés de carottes et choux poêlés et de gambas. Les pièces reposent sur une croquante salade de carotte, soja, chou chinois qui allègent le côté plus gras des samosas. Une vinaigrette sur les légumes et une sauce orangée, genre asiatique mais bien épaisse et bien pimentées entoure le plat. C'est un régal et le pain est encore de rigueur. On va jusque s'en lécher les doigts tellement on ne veut en laisser une goutte. La discrétion est une tactique à adopter dans ce cas ;)
Pour les plats, on retrouve le même plaisir. Le Suprême de volaille fermière aux olives et citrons confits est d'une qualité irréprochable : une chaire ferme, dodue et goûteuse. Il est couché sur une sauce épaisse, réduite avec des olives et du citron confit. Il est servi avec un bouquet de saveurs Ebly composé de blé dur, riz long grain, épeautre et concassé de maïs. Cuit juste comme il faut pour ne pas être trop pâteux ou trop croquant.

L'Emincé de filet de Bœuf aux cacahouètes pourrait être un rappel à la cuisine thaï, une viande émincée finement accompagnée d’un assortiment de haricots longs ou plats et de beaux petits pois bien verts et croquants : le vert est à la fête. Le tout doré par la présence de grosses cacahouètes charnues, pas salées mais cuites à sec, qui donnent du croquant à la dégustation. Une petite touche de Tabasco pimente très légèrement ce généreux plat.

Vous saurez aussi que Gaëlle est autant passionnée par sa carte des vins, elle saura vous faire découvrir ou vous conseiller la bouteille qui accompagnera idéalement votre repas et selon vos goûts.
Le Minervois 2005 s’est avéré assez fort en goût, teinte profonde mais un délice de parfum aussi bien au nez qu’au palais, très présent en bouche… Il s’accordait parfaitement avec la volaille et bien avec le bœuf en tous les cas. On a même pu le déguster jusqu’au dessert.
Une gorgée de ce breuvage sur une belle bouchée de mon Moelleux au chocolat fut un délice aussi. Ce dessert était coulant à cœur et pas trop sucré, finalement pas trop lourd pour conclure ce repas. Quelques quartiers de fraises, une framboise et le coulis de fruits rouges lui donnent aussi plus de finesse.

La Faisselle moulée à la louche est dodue, accompagnée d’un coulis épais de raisins noirs d’argentine. Frais et léger au palais.

Comptez entre 7 et 10€ l’entrée, entre 22 et 25€ le plat et 7 à 9€ les desserts.

Formules du midi sur ardoise avec recettes qui changent tous les jours à 18€ entrée/plat ou plat/dessert ou 22€ entrée/plat/dessert.
Côté vins, des Bordeaux et autres régions au programme de 21€ pour des vins des pays d’Oc à 94€ pour un grand cru Margaux 2004 Château Giscours. Minervois 2005 à 29€. Certaines bouteilles sont servies au verre ou à la ficelle.
Voilà une adresse intéressante, un chef inspiré et une patronne jeune et dynamique. Un cadre très romantique en soirée aux lueurs des bougies sur fond des succès révélés par la Motown.

Comptez environ 50€ par personne pour un repas complet mais vous en ressortirez satisfaits.
  • Pas de site internet officiel

Restaurants de cuisine Francaise à Paris

cuisine : Francaise

horaires d'ouverture :

  • Ouvert du Lundi au Samedi
    de 12h00 à 15h00
    et de 19h30 à 22h30
    Fermé le Samedi midi
Bijoux en Argent de chez Heroes Design à Paris

Tarifs de la carte :

  • Gamme de Prix :
    Entre 30 et 60 €
  • Moyens de paiement :
    Chèque
    Carte Bleue
    Ticket Restaurant